Maux-de-Je


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Corneille

Aller en bas 
AuteurMessage
Ly
Lecteur à ses heures perdues
avatar

Féminin Nombre de messages : 27
Age : 31
Auteur préféré : Molière
Age : 19
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Corneille   Mar 17 Juil - 14:26

Corneille:



Né à Rouen le 6 Juin 1606 - Mort à Paris le 1er Octobre 1684.
Pierre Corneille fait ses études au Collège des Jésuites de sa ville natale, puis diplomé de droit, devient avocat en 1628, métier qu'il exerce jusqu'en 1651.
On connait peu de chose de sa vie privée, mis à part qu'il épouse en 1640 Marie de Lampérière, qui lui donne 6 enfants.
Il quitte Rouen en 1662 pour s'installer à Paris à la suite de ses succès au théâtre qui lui garantisse la reconnaissance du public.
Il écrit sa première comédie, Mélite ou les fausses lettres, en 1629. Elle est jouée à Paris en 1630 par le célèbre acteur Mondory ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9%C3%A2tre_du_Marais ), fondateur du théâtre du Marais, auquel Corneille confie toutes ses pièces jusqu'en 1647. Après ce premier succès Corneille donne entre 1630 et 1633, Clitandre ou l'Innocence délivrée, puis La Veuve ou le Traître Trahi, La Galerie du Palais, ou L'Amie Rivale, La Suivante, La Place Royale ou L'Amour Extravagant. Tragi comédie ou comédie à l'Aspagnole, les pièces de Corneille sont écrites dans un langage très riche, sonore et efficace.
En 1635, Corneille aborde la tragédie avec Médée, dont il emprunte le sujet à Sénèque, et compose l'Illusion Comique. Avec Boisrobert, Colletet, l'Estoile et Rotrou il compose La Comédie des Tuilerie et l'Aveugle de Smyrne.
A partir du Cid, tragi-comédie inspirée d'une épopée espagnole, crée au début de l'année 1637, il connait une suite de grand succcès. Paraissaient alors des tragédies à sujet romains, succéssivement Horace (1640), Cinna ou Clémence d'Auguste (1641), Polyeucte martyre (1641), La Mort de Pompée (1643).
Il revient à la comédie avec Le Menteur (1643) et La Suite du Menteur.
Puis la série des tragédies continues avec Podygune Princesse des Parthes (1644), Théodore Vierge et Martyre (1645), Héraclius, Empereur d'Orient (1646), Andromède (1650), tragédie à machine jouée dans les décors de Torelli, Don Sanche d'Aragon (1649), Nicomède(1651).
Corneille se détourne momentanément du théâtre et se consacre à la traduction en vers de L'Imitation de Jésus-Christ.
Il renoue avec la tragédie en 1659 avec Oedipe, puis La Conquête de la Toison d'Or (1660), tragédie à grand spectacle, et Othon(1664) et Agésilas (1666).
Avec Atila (1667), puis Tite et Bérénice (1670), Corneille quitte l'hotel de Bourgogne et s'adresse à la troupe de Molière, qui a déjà interprétée plusieurs de ses pièces. Pulchérie, jouée au théâtre du Marais en 1672, puis Suréna en 1674, terminent la carrière de Corneille.
En 1682, paraît sous son contrôle l'édition complète de son Théâtre et assiste à une reprise triomphale d'Andromède. Sa pension, inexplicablement suspendue sept ans auparavant, est alors rétablie.

Le théâtre de Corneille, écrit dans une versification dense et étonnament moderne, présnete des héros d'une rare grandeure, confrontés à des situations nécessitant des choix difficiles. L'honneur, le devoir, l'élévation de pensée sont les qualités de personnages dont le code morale et politique exigeant s'exprime dans un parcours dialectique qui n'exclut ni les sentiments ni les ironies.

Source: le site de la comédie française.
http://www.comedie-francaise.fr

Et les oeuvres de Corneille sont visibles sur wikipédia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Corneille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Antoine CORNEILLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maux-de-Je :: Présentation des Auteurs :: Auteurs français-
Sauter vers: