Maux-de-Je


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les liaisons dangereuses, Laclos

Aller en bas 
AuteurMessage
Psychopatate
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 89
Age : 29
Auteur préféré : Daniel Pennac
Age : 18
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Les liaisons dangereuses, Laclos   Jeu 14 Juin - 23:09

Citation :
Les Liaisons dangereuses est un célèbre roman épistolaire, écrit par Pierre Choderlos de Laclos en 1782 et narrant le duel pervers et libertin de deux membres de la noblesse française du XVIIIe siècle. Cette œuvre littéraire majeure du XVIIIe siècle est considérée comme un chef d'œuvre de la littérature classique française.

Histoire :
Citation :
La marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, qui furent amants par le passé, se jouent de la société pudibonde et privilégiée dans laquelle ils vivent. Se livrant à la débauche, ils ne cessent, tout au long du livre, de se narrer leurs exploits au travers des lettres qu'ils s'envoient et qui constituent le corps de l'intrigue. Mais, pour rivaux qu'ils soient, ils n'en sont pas pour autant à égalité. Le vicomte de Valmont est un homme et, à ce titre, il peut être le libertin flamboyant qu'il est, au grand jour et sans retenue. Les lettres qu'il écrit à la marquise de Merteuil ne sont que le récit de ses aventures.

Il n'en va pas de même pour cette dernière. Si elle se doit de rivaliser avec le vicomte sur le terrain des aventures d'alcôve, la marquise de Merteuil, de plus, est contrainte à la dissimulation. Son statut social (elle est marquise), matrimonial (elle est veuve) et son sexe (elle est une femme dans un monde dominé par les hommes) l'obligent à la duplicité et au machiavélisme. Si le vicomte use aussi de ces armes, ce n'est que pour séduire puis pour perdre, en les déshonorant, les femmes dont il fait la conquête. Il ne fait que courir sur une pente naturelle qui ne transgresse que la morale de son époque.

Pour être son égale, la marquise de Merteuil doit, en plus, réussir à s'extraire du rôle qui lui est dévolu. Toute la force du roman réside dans la double narration de ces deux intrigues entremêlées. Le récit de leurs aventures libertines respectives, de leurs stratégies et de leurs péripéties mais aussi le combat qu'ils se livrent l'un contre l'autre. Un combat qui apparaîtra tout d'abord comme un jeu de séduction pour ensuite se transformer en rivalité destructrice. Au final, les deux combattants se prendront mutuellement ce qu'ils ont de plus précieux. Le vicomte mourra en duel après avoir succombé à l'amour de madame de Tourvel dont il aura pourtant causé la perte. Le brillant libertin agonisera en amoureux désespéré d'avoir détruit celle qu'il aimait. La marquise de Merteuil perdra la réputation, que toute sa vie elle s'était attachée à préserver, et sa féminité qu'une petite vérole flétrira en la défigurant.

Source : Wikipédia


Que de souvenirs ! Je suis tombée dessus au bac blanc et plus précisément sur la lettre de Valmont à Madame de Tourvel quand il la quitte. Qui pourrait oublier la désormais célèbre formule "ce n'est pas ma faute" ?

Citation :
“On s'ennuie de tout, mon Ange, c'est une Loi de la Nature ; ce n'est pas ma faute.
“Si donc je m'ennuie aujourd'hui d'une aventure qui m'a occupé entièrement depuis quatre mortels mois, ce n'est pas ma faute.
“Si, par exemple, j'ai eu juste autant d'amour que toi de vertu, et c'est sûrement beaucoup dire, il n'est pas étonnant que l'un ait fini en même temps que l'autre. Ce n'est pas ma faute.
“Il suit de là que depuis quelque temps je t'ai trompée : mais aussi, ton impitoyable tendresse m'y forçait en quelque sorte ! Ce n'est pas ma faute.
“Aujourd'hui, une femme que j'aime éperdument exige que je te sacrifie. Ce n'est pas ma faute.
“Je sens bien que voilà une belle occasion de crier au parjure : mais si la Nature n'a accordé aux hommes que la constance, tandis qu'elle donnait aux femmes l'obstination, ce n'est pas ma faute.
“Crois-moi, choisis un autre Amant, comme j'ai fait une autre Maîtresse. Ce conseil est bon, très bon ; si tu le trouves mauvais, ce n'est pas ma faute.
“Adieu, mon Ange, je t'ai prise avec plaisir, je te quitte sans regret : je te reviendrai peut-être. Ainsi va le monde. Ce n'est pas ma faute.”

_________________

«Et l'Ange diaphane en moi répond "non" tout en se disant que les anges sont des cons....» Pennac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maux-de-je.exprimetoi.net
Ly
Lecteur à ses heures perdues
avatar

Féminin Nombre de messages : 27
Age : 30
Auteur préféré : Molière
Age : 19
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses, Laclos   Mar 31 Juil - 17:16

J'ai adoré ce livre ! ! Very Happy
Ce que j'ai surtout apprécié c'était de découvrir les évènements en même temps que les personnages. Il y a un réel suspense.


Sur ce site vous pouvez recevoir les lettres des liaisons dangereuses par mail au rythme où elles ont été écrites.
Je trouve que c'est une idée formidable!


http://lesliaisonsdangereuses.net/

Et il y a même les liaisons dangereuses le jeu :

http://www.liaisonsdangereuses.net/

Comme quoi ce livre est mythique ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Psychopatate
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 89
Age : 29
Auteur préféré : Daniel Pennac
Age : 18
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses, Laclos   Jeu 2 Aoû - 20:32

Merci de poster tous ces liens ! Wink Je manquerai pas d'y faire un tour...

_________________

«Et l'Ange diaphane en moi répond "non" tout en se disant que les anges sont des cons....» Pennac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maux-de-je.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses, Laclos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les liaisons dangereuses, Laclos
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les liaisons dangereuses de Laclos
» Plus de liaisons Granville vers les îles...!!
» Les femmes qui lisent...sont dangereuses
» Premières pensées dangereuses
» SECTION LIAISON du PACIFIQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maux-de-Je :: Littérature :: Littérature épistolaire-
Sauter vers: