Maux-de-Je


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amélie Nothomb, Métaphysique des Tubes

Aller en bas 
AuteurMessage
Psychopatate
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 89
Age : 30
Auteur préféré : Daniel Pennac
Age : 18
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Amélie Nothomb, Métaphysique des Tubes   Jeu 14 Juin - 22:56

Histoire :
Citation :
C'est à nouveau le Japon qui sert de cadre au dernier roman d'Amélie Nothomb : non plus celui, terrifiant, de l'entreprise, comme dans Stupeurs et tremblements, mais celui, presque enchanté, de la petite enfance, celle d'une petite Belge dont le père exerce l'honorable profession de consul ( la même, en passant, que celle du père de l'auteur). En fait d'enfant c'est plutôt d'un tube - "leTube", dit encore "la Plante" ou "Dieu", en référence à son contentement inerte et béat - dont il s'agit dans les premières pages du roman, car aucune émotion ni même aucun instinct de survie ne vient animer la chose en forme de bébé qui occupe toute l'attention du narrateur et par conséquent du lecteur. L'éveil de la conscience ne se produira dans le Tube, après deux ans d'existence ingurgitatrice, que "par la grâce du chocolat blanc" venu par avion de Belgique avec une grand-mère providentielle. Commence alors un récit à la première personne narrant la vie de la petite fille, désormais parfaitement éveillée, à la fois "enthousiaste et métaphysique", au coeur d'un jardin et d'un environnement nippons qui ressemblent fort au paradis sur terre. D'ailleurs, tout enfant de moins de deux ans et demi étant au Japon peu ou prou un dieu, c'est tout naturellement que l'héroïne - qui ne croit que l'humanité se résume à deux sortes d'êtres, les Belges et les Japonais - décide de se ranger dans cette dernière catégorie.
C'est donc pénétrée du sentiment émerveillé de sa nipponité et de sa divinité confondues qu'elle vit toutes sortes de péripéties, avant que la chute et la perte de sa divine béatitude ne s'amorcent avec la découverte terrifiante que, née belge, elle n'est et ne peut être japonaise. Les habituelles qualités d'Amélie Nothomb font merveille dans cette mise en scène de la petite enfance ; elles tranchent avec le ton un peu sucré que l'on pourrait rencontrer ailleurs dans l'évocation de cet âge. On ne rencontre ici ni personnages aux caractéristiques psychologiques fouillées, ni véritable intrigue romanesque, mais un univers et un style uniques. S'y retrouvent l'ironie cinglante familière à l'auteur, servie par des phrases incisives et précises où surgissent parfois un mot bizarre, son goût pour le monstrueux et l'anormal, au sens strict du terme - existences tubulaires de la Plante mais aussi de trois carpes hideuses logeant dans l'étang du jardin et baptisées par les soins de l'enfant Jésus, Marie et Joseph, petite fille surdouée de deux ans qui apprend à lire seule dans Tintin et dans la Bible - qui au final composent un de ses romans les plus réussis, à la fois astucieux, brillant et drôle - ce qui n'est pas la dernière de ses qualités.

Source : www.fluctuat.net

Personnellement, j'ai littéralement adoré cette biographie de la jeune Nothomb, un livre qu'on dévore plus qu'on ne le lit jonché cependant de mots difficiles qu'on prend plaisir à chercher dans le dictionnaire (ou pas ! Ca dépend des personnes Very Happy) La suite de l'ouvrage -la suite de la vie d'Amélie-, Biographie de la faim est toute aussi prenante. A découvrir ou à redécouvrir, assurément !

_________________

«Et l'Ange diaphane en moi répond "non" tout en se disant que les anges sont des cons....» Pennac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maux-de-je.exprimetoi.net
 
Amélie Nothomb, Métaphysique des Tubes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les tubes du grenier
» Définition métaphysique de l'agoraphobie
» Les enfants : tubes à essai sur pattes
» Tubes de l'été 2016
» Livres de Amélie Nothomb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maux-de-Je :: Littérature :: Biographies, Autobiographies-
Sauter vers: